Slam Laurentide
fermer la barre latérale

PROJETS DE COOPÉRATION

Les projets de coopération sont des moyens privilégiés de réaliser la mission de SLAM visant à développer la solidarité internationale avec les peuples du Sud.

C’est une façon concrète et vivante d’être en contact avec les réalités vécues par les populations paysannes marginalisées du Guatemala, particulièrement les Mayas qui constituent plus de 60 % de la population du pays. Au-delà de l’appui que SLAM peut leur apporter, les projets de coopération permettent de sensibiliser la population des Laurentides à ces réalités.

Les projets de coopération doivent satisfaire à six critères principaux :

  • répondre à des besoins immédiats identifiés par les populations visées
  • développer les capacités des personnes et des organisations soutenues, autant par de la formation technique que par de la formation sociopolitique et organisationnelle
  • respecter la culture propre aux populations locales
  • être faits avec la perspective d’apporter des changements durables et structurels aux problèmes à solutionner
  • avoir une préoccupation constante de l’égalité entre les femmes et les hommes
  • avoir une préoccupation constante du respect de l’environnement.

SLAM mise sur les ressources locales pour encadrer et réaliser les projets de coopération, ainsi l’expertise acquise reste dans le pays une fois le projet terminé.

Concrètement, au fil des ans, SLAM a acquis de l’expérience en gestion de projets de:

  •  développement agricole incluant la commercialisation des excédents et la deuxième transformation de certains produits
  •  santé rurale
  •  développement économique communautaire
  •  renforcement des organisations paysannes.

Par ailleurs, SLAM assure un suivi régulier des projets : contacts constants avec le partenaire dans le pays, visite lors de la mise en marche du projet, à la mi-projet et pour le bilan final.

À chaque fois, les responsables de la gestion des projets:

  •  visitent les réalisations du projet et les communautés touchées
  •  procèdent à des bilans des résultats atteints avec les leaders locaux et les responsables du projet
  •  vérifient la tenue des livres comptables.

Le financement des projets est assuré par des collectes de fonds spécifiques réalisées par SLAM ainsi que par des demandes d’aide financière à des programmes gouvernementaux et à des fondations privées.

Au Québec, la supervision de la gestion des projets est faite par un comité de six personnes bénévoles.

Le comité des projets de coopération est actuellement formé de Claire Contant, Marcel Gosselin, Monique Lapierre, Yves Nantel, Michel Poirier et Diane Thériault.

Bienvenue sur le nouveau site de SLAM! - Pour consulter l'ancien site cliquez ici
Hello. Add your message here.